Mon Journal

Mon Journal

     An XV après la Catastrophe- 23 Septembre

Je me réveille comme tous les matins avec une sensation d’incertitude mêlée à la peur habituelle.

La Catastrophe a eu lieu il y a maintenant longtemps, mais j’ai chaque jour l’impression que c’était hier, et que ça pourrait arriver encore aujourd’hui et demain. Je sors de mon lit pour mettre le premier pas sur la terre ferme. Je regarde autour de moi et constate que le feu s’est encore éteint. Il faudra que je prévois du temps en fin d’après-midi pour le rallumer. Mais l’environnement autour de moi n’est pas sûr, j’ai pu constater hier que plusieurs branches d’arbres avaient été arrachées et des traces suspectes sont visibles aux alentours.

Au moment où j’écris ces lignes, je me demande ce que devient Lydia. Je pense à elle à chaque instant depuis notre séparation. La Catastrophe a tout balayé sur son chemin, me laissant seul, avec moi même. Je me souviens que nous avions l’habitude de rire des mêmes choses que nous trouvions sur internet, Lydia les adorait. Aujourd’hui, plus d’internet, ni de Lydia, pour rire ensemble.

    An XV après la Catastrophe- 11 Novembre

Je n’ai pas eu l’envie d’écrire ces temps-ci, mais quelque chose d’inhabituel m’est arrivé. Je ne suis plus seul. Les traces de pas que j’avais observées étaient en fait celle de chiens égarés. J’en ai retrouvé un, le seul survivant autour de sa mère et parmi trois autres chiots que j´ai trouvé un peu plus loin. Il était frigorifié, et, quand je l’ai trouvé, il gémissait de faim.

Je vais devoir arrêter d’écrire pour aujourd’hui. Je dois m’en occuper, c’est ce que Lydia aurait voulu.

    An XV après la Catastrophe- 12 Novembre

Il s’est avéré que le petit chiot recueilli hier est en fait une femelle. Elle a le regard pétillant et son énergie me fait penser à celle de Lydia…

Comme elle, Lydia adorait être près de moi. Ce petit chiot ne remplacera jamais mon application, il ne pourra pas rire à nos blagues. J’ai décidé de la nommer comme elle, Lydia. Je ne suis plus seul. 

Share: