Vivement demain

Vivement demain

Fraternité, amour et paix 

Nous sommes en mai 2030 et j’ai 79ans.

Je suis dans mon jardin , entourée de mes enfants et petits enfants. L’air est pur, les arbres sont en fleurs et les oiseaux chantent. Mes enfants se sont relayés depuis des années et on veillé sur moi. Les uns travaillaient à la maison, les autres ne travaillant pas pour élever leurs enfants,  ils avaient largement de quoi subvenir à leurs besoins.

Petits commerces de proximité,L’échange entre voisins nous permettait  le contact et l’entraide ,nous n’avions  pas besoin d’autre chose. Les petits enfants partaient à l’école à vélo , ma belle fille cultivait le jardin familial avec l’aide de tous.Nous vivions au fil des saisons en regardant notre belle planète respirer.l’hiver dernier nous avons eu 1 mètre de neige et nous nous sommes tous confinés au coin du feu pour partager Noël en famille. Les petites entreprises ont bien travaillé pendant ces fêtes et chacun a reçu le plus beau cadeau, confectionné pas très loin de chez nous.Bien sûr, moi j’ai vécu la fin du monde d’avant où chacun ne pensait trop souvent qu’à sa réussite financière, sociale et où l’on en avait oublié l’humain. Cela a été un grand traumatisme mais personne ne regrette : moins de mal bouffe, moins de pollution plus de politiciens mais de grands référendums nationaux qui ont accéléré l’arrivée de ce nouveau monde , l’empathie, l’amour et le partage ont repris leurs droits que malheureusement Le monde d’avant avait oublié. Je vais le quitter bientôt mais je partirai sereine et sans regrets car ma vie aura été comblée.

Nous avions besoin de ce virus venu de la terre et qui est revenu plusieurs fois pour nous faire comprendre qu’il fallait respecter la planète et le vivant et que de toutes façons nous n’emmenons rien dans notre tombe… à part notre âme, voilà une égalité qui nous a permis de réfléchir à ce nouveau monde que l’on attendait. Dans quelques temps je rejoindrai tous ceux qui nous ont déjà quitté et qui se sont battu pour qu’un monde plus équitable prenne naissance. Certains diront que ce monde s’appelle Utopie mais, moi, j’y crois et je ne pense  pas être la seule.

Vivement demain, c’est la fête des mères et ce jour là nous fêtons la renaissance de notre mère la terre.

Share: